Fondation Weissberg

La Fondation Weissberg, sous l'égide de la Fondation du judaïsme français, recense, expose et publie les oeuvres de Léon Weissberg, contribue à faire connaître l’apport des grands peintres et sculpteurs venus du monde entier rejoindre et enrichir la glorieuse École de Paris à Montparnasse, haut-lieu de création et d’échanges artistiques décimé par la Shoah.

En savoir plus sur Léon Weissberg : www.leonweissberg.fr

2009 : Parution du catalogue raisonné de l'oeuvre de Léon Weissberg

C'est grâce à l'inlassable dévouement de sa fille, Lydie Lachenal, que nous pouvons disposer aujourd'hui de ce magnifique ouvrage, réalisé avec le concours de la Fondation du judaïsme français. Il offre, sur papier et CD, une vue d'ensemble de la création de Léon Weissberg, artiste appartenant à l'école de Paris.

Né en 1895 en Galicie (Autriche-Hongrie), il fut assassiné au camp de Maïdanek en 1943 et son oeuvre, dispersée, fut en partie détruite. Qui ne se souvient à cet égard de la bouleversante exposition Montparnasse Déporté en 2005, organisée par Sylvie Buisson avec Lydie Lachenal, toujours ? Mais avec la parution de ce catalogue, c'est, au-delà du "déporté" au destin brisé, le peintre, l'artiste qui prend toute sa place sur la scène artistique européenne. A propos de cet œuvre, Dominique Jarrassé écrit dans une éclairante introduction : "Ses thèmes sont ceux de la tradition picturale revisitée par les modernités impressionniste, fauve ou expressionniste, car plus que la préoccupation de la seule forme, Weissberg demeure,…, soucieux, loin de toute théorisation, de l'expression, de la transposition d'une expérience du réel et d'une méditation personnelle sur l'humain. Que cela rejoigne les valeurs profondes du judaïsme est indéniable, mais c'est d'abord comme expérience humaine primordiale."

Bref, avec ce splendide et volumineux catalogue, Weissberg, redevient ce qu'il n'aurait jamais du cessé d'être : un artiste à part entière.

Weissberg : catalogue raisonné, par Lydia Harambourg, Lydie Marie Lachenal, avec introduction de Dominique Jarrassé et un avant-propos de Henri Raczymow.
Editeurs : Lachenal & Ritter – Somogy Editions d'art – 268 pages / 59 euros.

2005 : Exposition "Montparnasse déporté"

Musée du Montparnasse - du 12 mai au 2 octobre 2005

En cette année anniversaire de la libération des camps de concentration, le Musée du Montparnasse présente du 12 mai au 2 octobre 2005, une exposition exceptionnelle d'environ 150 œuvres et de nombreux documents originaux, en hommage aux artistes victimes des déportations, des ghettos et de la clandestinité entre 1941 et 1945 et dont la vie et le travail sont intimement liés à la grande aventure artistique et historique de Montparnasse (116 artistes). La majorité de ces artistes ont été retrouvés entre 1945 et 1951 par Hersch Fenster ; d'autres ont été retrouvés depuis.

Placée sous le haut patronage du Président de la République, Jacques Chirac, l'exposition retrace le parcours individuel de plus de 100 artistes juifs disparus en déportation et d'artistes déportés rescapés qui n'ont cessé de peindre, auxquels s'ajoutent Jean Moulin, le poète Robert Desnos, Violette Rougier Le Cocq, Hans Bellmer, Otto Wols, Zoran Music et Max Ernst, artistes résistants anti nazis.

La Fondation du judaïsme français participe à cette manifestation grâce à l'apport de la Fondation Léon Weissberg. Des œuvres de cet artiste, interné à Gurs, puis à Drancy, et assassiné en 1943 à Majdanek, sont exposés.